vous avez dit bonnes pratiques de fabrication bpf

 

(Article 1 de 2)

Toutes les entreprises manufacturières doivent, pour assurer une production conforme, recourir à l’application et au respect de pratiques d’opérations formalisées. Ces pratiques seront donc, d’une façon générale, des règles qui structureront et encadreront les façons de faire des exploitants, de manière à garantir la conformité et la sécurité des produits manufacturés.

Selon les secteurs d’activités, les BPF seront réglementées, comme ce qui prévaut dans les secteurs pharmaceutique et des produits de santé naturels, normalisées comme dans le secteur des cosmétiques ou encore, référencées comme dans le secteur alimentaire.

Ces pratiques, découlant d’une bonne fabrication, viseront les activités normales de l’entreprise, allant de la réception des intrants, jusqu’à la livraison des produits finis et seront toujours appuyées par une logique de production, axée sur la rigueur et la conformité. Selon les secteurs d’application, les exigences seront adaptées mais l’approche demeurera sensiblement la même.

Encore faudra-t-il, pour que leur application soit parfaitement intégrée dans les opérations quotidiennes, que le responsable qualité et sécurité/conformité des produits traduise les exigences en règles générales, au-delà des procédures de gestion et des procédures opérationnelles en vigueur, au travers d’un guide opérationnel qui servira de référence commune au cœur de l’action!

 

Démarche logique et efficace favorisant l’intégration des BPF dans les opérations :

 

1 – CIBLAGE DES BPF

Action : Identifier toutes les composantes du système devant être transmises et intégrées, comme base commune, aux opérations quotidiennes.

Exemples : Accès à l’usine, zones de circulation et restrictions, exigences de tenue vestimentaire, respect et application des procédures, …

 

2 – CONCEPTION D’UN GUIDE OPÉRATIONNEL DE BPF

Action : Pour chacun des éléments ciblés, préciser les exigences qui en découlent, de manière à rendre ces derniers facilement compréhensibles et propres à être endossés sans discussion inutile ou interprétation subjective.

Pour ce faire, assurez-vous que les énoncés soient complets, précis, concis et dépourvus d’ambiguïté.

Exemples : Énoncé concernant l’obligation de couvrir ses cheveux dans les zones de production.

Préférez la formulation : Couvrir entièrement ses oreilles et l’ensemble de ses cheveux d’un bonnet blanc.

Plutôt que la formulation : Le port du bonnet est obligatoire.

 

3 – RÉVISION DES BPF FORMULÉES

Action : Initier un comité réviseur composé d’un représentant de la direction, des RH et de l’ensemble des superviseurs ou de leurs représentants. L’objectif étant de s’assurer que tous vont endosser les exigences qui seront formalisées.

Pour ce faire, ne pas hésiter à approfondir les points de discussion parce qu’il y a fort à parier que les gestionnaires identifieront plusieurs irritants qui, s’ils ne sont pas clarifiés dès à présent, feront l’objet, dans les opérations, de litiges ou du moins de confrontations inutiles.

Une fois les différents libellés clarifiés, remettre une copie de l’ébauche révisée aux participants du comité et s’assurer de l’accord de chacun.

 

4 – ADOPTION DES BPF

Action : Voir, avec la direction, à préciser les mécanismes souhaités pour s’assurer que l’endossement des BPF sera concret, fort et pris avec tout le sérieux requis.

Exemples : Inscrire l’obligation du respect des BPF sur la fiche de description de poste, traduire en termes d’objectifs spécifiques et formaliser dans l’évaluation de la performance, …

 

5 – COMMUNICATION DES BPF

Action : Préciser le mode privilégié, à l’interne, pour la transmission et la communication des directives auprès de l’ensemble du personnel de l’entreprise.

Exemples : Mode direct (communication personnelle) : carte-mémoire, carnet, fiche, procédure ou autres. Mode général (communication de renforcement) : pictogrammes, affiches, code de couleurs,…

 

6 – FORMATION AUX BPF

Action : Inclure, dans le programme de formation de l’entreprise, la formation aux BPF de tout le personnel : à l’accueil des nouveaux employés et annuellement, à titre de rappel.

Préciser les méthodes et les outils pédagogiques répondant le mieux au profil des apprenants et aux contraintes de l’organisation.

Exemples : Présentation PowerPoint, vidéo ou animation avec narration, module en cyber apprentissage, exposé magistral, étude de cas, jeux, …

 

 

Rédactrice : Martine Guilbault, Blogue GFC Ressources inc.