Développer une culture de sécurité des aliments

Comment développer une réelle culture de sécurité des aliments, en conformité avec le GFSI 2020 ? 

Communiquez, valorisez, partagez, encouragez : voilà la clé du succès ! Beau programme en soi, mais quand même passablement complexe. Pour y arriver, mobilisez votre direction et réfléchissez aux moyens.

Développer une culture de sécurité des aliments en 15 actions :
  1. créez un organigramme dynamique, affiché bien à la vue de tous, énonçant les responsabilités de poste, en regard de la sécurité des aliments et schématisez les différents liens unissant chacun, dans l’obtention du résultat commun souhaité ;
  2. rendez les gens autonomes, les gens responsables de leurs actions ou de leurs inactions ;
  3. autorisez la prise de décision, en fonction des responsabilités de chacun, à tous les échelons de l’organisation ;
  4. instaurez une infolettre interne : Parlons Sécurité des aliments, dans laquelle vous donnez des informations sur les marchés, les exigences clients, les exigences de certification … ;
  5. partagez l’information : les projets à venir (modernisation, agrandissement, ajouts d’équipement, développement de produits, embauches …), mais aussi des difficultés vécues ou anticipées (perte de contrats, relocalisation de lignes …) ;
  6. faites un brunch ou un lunch annuel animé par la direction générale ;
  7. planifiez des réunions journalières de préquart, hebdomadaires ou mensuelles, à tous les échelons, pour traiter des éléments de sécurité des aliments. Ayez comme objectif de faire circuler l’information du haut vers les bas, du bas vers le haut, mais aussi de façon transversale ;
  8. notez les propositions, les suggestions, les constats rapportés et agissez ! ;
  9. adoptez des plans d’amélioration, en lien avec les stratégies organisationnelles de sécurité des aliments adoptées, mais aussi des plans découlant directement de l’information terrain recueillie.  Rendrez ces plans accessibles et communiquez, pour chacun, le suivi de leur progression ;
  10. transmettez le résultat des évaluations de performance, en regard des différents indicateurs fixés (plaintes clients, ventes, productivité, gains/pertes, audits internes, audits de client, audits de certification, rejets, retraits/rappels de produit, observations d’inspection interne, observations d’inspection réglementaire …) ;
  11. multipliez les occasions de formation portant sur des aspects liés à la sécurité des aliments et faites grandir la compétence de tous vos collaborateurs ;
  12. mettez sur pied des équipes terrain d’amélioration continue, de kaizen ou autres approches permettant aux équipes de travail de s’investir concrètement ;
  13. reconnaissez la contribution de chacun par des mentions à des tableaux de valorisation / d’honneur, par des récompenses, des bonifications pour toutes actions engagées ayant eu un impact significatif sur la sécurité des aliments produits. Soulignez avec enthousiasme les bons coups ;
  14. permettez l’achat de produits à l’interne à prix réduits ou encore mieux, mettez sur pied des petits paniers, offerts mensuellement ou trimestriellement, de produits fabriqués avec fierté à l’usine, dont la sécurité a été garantie par l’ensemble de ses artisans ;
  15. évaluez, avant l’embauche, le profil des candidats sous le prisme des valeurs internes et de l’objectif de sécurité des aliments poursuivi ;

Bref, soyez créatif, mais surtout, faites preuve de cohérence et de constance ! Dans la production d’aliments, dont la sécurité doit être garantie, les ressources humaines sont trop importantes pour que l’on néglige leur contribution ! À vous de jouer !

Rédactrice : Martine Guilbault, Blogue GFC Ressources inc.